Gagner Roulette

Systèmes, méthodes pour gagner à la roulette

La roulette anglaise

La roulette, au même titre que les machines à sous sont des jeux de hasard, connue pour être un des jeux favoris de la clientèle des casinos. Comme susmentionné, il existe plusieurs types de roulettes qui reposent cela dit sur un même principe. Pour pouvoir maximiser vos chances à la roulette, qui soit dit en passant peut vous enrichir en quelques instants, il vous faut connaitre et maitriser les règles de base. Le jeu de la roulette consiste à miser sur un numéro, une couleur ou encore sur la parité d’un chiffre. Le croupier se charge ensuite de lancer une bille sur la roulette. La bille s’arrêtera sur le numéro gagnant. Concrètement, le croupier fait tourner la roulette dans un sens et lance la bille dans le sens inverse. Le joueur, lui, aura déjà posé son jeton sur le numéro de son choix sur le tapis.

Ainsi, avant que vous n’arriviez à ce stade, pour pouvoir jouer, la première chose que vous devriez faire est d’acheter des jetons, ceux que vous allez miser. Ceci étant, approchez vous d’une table libre et placez vos mises sur un numéro ou plusieurs numéro ou une couleur. Choisissez parmi les chiffres compris entre 1 à 36 (bien que la roulette affiche le numéro 0 qui ait une autre valeur d’ « annulation » des gains, pairs ou impairs ou entre le rouge et le noir. Quels que soit le type de roulette jouée, elle se joue selon ces mêmes principes. Mais ce sont les mises et les gains qui diffèrent en plus d’une certaine nuance au niveau des numéros de la roulette.

La roulette anglaise admet sept joueurs au maximum autour d’une table. Dans la roulette anglaise, le croupier a la particularité d’être secondé par un maître de jeu. Maintenant que vous avez appréhendé, ne serait-ce qu’un peu le monde de la roulette, il est temps de jouer. Le début de la partie est annoncé par le croupier avec l’interpellation suivante : « Mesdames et messieurs, faites vos jeux. » Vous avez surement déjà entendu mainte fois cette phrase à plusieurs reprises sans trop savoir ce qu’elle signifiait. C’est juste à ce moment que le croupier lance la roulette et la bille. Il estwpid-english-roulette.jpg temps d’effectuer vos mises. Rappeler vous, soit sur une ou des numéros, une couleur ou une parité. Tout est déjà indiqué sur le tapis.

Au moment où la bille va commencer à prendre place, le croupier s’exclamera : « Rien ne va plus », pour annoncer la fin des mises. Là, vous n’avez plus qu’à attendre l’arrêt total de la roulette. Après coup, le croupier annonce le numéro gagnant ainsi que les égalités qui sont les couleurs rouges ou noirs, les nombres pairs ou impairs. Parmi les égalités, vous avez également manque ou passe. Manque correspond aux numéros un à 18, passe de 19 à 36. Quoi qu’il en soit, si vous vous sentez un peu perdu, tout ceci est inscrit sur le tapis. Et puis, quelques parties suffiront à vous habituer. Alors, tentez votre chose à la roulette anglaise, mais surtout pas à la roulette russe !

Les astuces à la roulette

Dans le jeu de la roulette, le joueur doit juste miser sur un numéro ou une couleur. Pour cela, il n’a qu’à poser sa mise sur le numéro et couleur correspondant à son choix dans la table de jeu.

Le croupier va ensuite lancer une bille faite en ivoire  dans le sens inverse du cylindre. Le cylindre est composé de 37 cases numérotées en général avec des couleurs. Si le numéro s’arrête sur le numéro choisi par le joueur, alors celui-ci gagne. La roulette n’utilise pas de vrais argents sur la table de jeu, le joueur doit échanger son argent en jetons que l’on appelle les plaques. Ses gains aussi seront sous forme de jetons, qu’il pourra échanger contre de vraies sommes d’argents auprès de la caisse du casino.

Quelques astuces pour gagner dans le jeu de la roulette.

La plupart des casinos proposent des roulettes européennes (françaises ou anglaises) parce que ces roulettes proposent plus d’avantages pour les joueurs que tous les autres types de roulettes.

De ce fait, la plupart des joueurs exigent de jouer sur ce type de roulette casino en ligne. Il faut à tout prix éviter de jouer avec les roulettes américaines qui proposent deux zéros dans son cylindre, ce qui diminue la probabilité du joueur de gagner.

Et la roulette à vraiment éviter plus que cette roulette américaine est la roulette mexicaine.

En effet, la roulette mexicaine a trois zéros dans son cylindre : le numéro 0, le double 0 et le triple zéro. Dans ce dernier type, le joueur a une chance réduite de gagner avec ces trois zéros. Cette roulette est surtout plus bénéfique aux casinos.

Il est toujours conseillé aussi de miser sur une chance simple : rouge ou noir, passe ou manque, pair ou impair. Lors du tirage du nombre zéro, la mise  sur des mises simples est partagée entre le joueur et la banque.

Pas comme dans les autres mises où quand le zéro est tiré, les mises sont perdues. Il est aussi important de toujours se rappeler que les jeux de casinos sont destinés à faire perdre le joueur, ainsi, il faut savoir s’arrêter quand les mises augmentent.

Si vous souhaitez jouez à la roulette voici un excellent site sur les montantes et Martingales pour ce type de jeu.

Mieux comprendre la roulette

Un casino sans roulette n’est pas un casino. Voilà pourquoi les casinos du monde entier proposent ce jeu très facile à jouer mais pouvant rapporter beaucoup. Il suffit d’en connaitre les règles concernant les mises et essayer de jouer de façon optimale. Présentation de la roulette La roulette est un jeu avec plusieurs variantes comme la roulette américaine ou la roulette européenne.

Elle se joue sur table dans un casino, et cette table de jeux comporte un tapis et une roulette munie d’une bille et d’un cylindre tournant. La roue est marquée de numéros allant de 0 à 36, casés en rouge et noir, excepté le 0 qui est contenu dans une case verte. L’aspect extérieur de la roue diffère parfois selon qu’il s’agisse de la variante américaine ou européenne. Le tapis de jeu, plus large est constitué de cases numérotées, correspondant aux nombres misés par les joueurs et sur lesquelles les jetons correspondants sont placés. Pendant le jeu, les joueurs se placent autour de la table, en restant debout. Chaque joueur de la table sera en possession de jetons particulièrement utilisés pour la roulette, donc autres que ceux utilisés dans les autres jeux du casino.

Et pour faciliter la distinction des mises des joueurs, ceux-ci auront chacun des jetons de couleur différente. Ici d’ailleurs, le croupier a aussi pour rôle d’échanger les jetons des joueurs avant et après le jeu. Le principe de la roulette est élémentaire puisque la boule blanche sera lancée pendant que la roue du cylindre tournera et le numéro gagnant sera celui où elle s’arrêtera. Les règles de la roulette En disant « faites vos mises mesdames et messieurs », le croupier annonce le début du jeu.

Les joueurs choisiront alors les numéros sur lesquels ils comptent parier. Le croupier installe alors les jetons sur les cases correspondantes, tout en connaissant les couleurs des jetons des joueurs. Le temps de placement des mises est ici plus long que dans les autres jeux car même au départ de la roue, les joueurs peuvent encore faire un placement. Les joueurs s’arrêteront de le faire dès que le croupier s’écriera « rien ne va plus ».

La bille lancée sur le cylindre s’arrêtera à un moment donné à une case numérotée dont le numéro sera épelé par le croupier. Il marquera également la case gagnante, ôtera les mises perdantes puis effectuera le paiement du ou des gagnants. D’un abord simple, la roulette peut aussi paraitre difficile du fait de l’existence des différentes mises. D’un côté, les mises simples consistent à miser le minimum autorisé sur une table. Parmi les mises simples, il y a les mises sur le rouge ou le noir où le joueur parie sur la couleur qui va sortir, les mises sur les nombres impairs ou pairs supposant que le chiffre qui gagne sera pair ou impair, les mises sur les colonnes ou les douzaines.

Il y a également la mise « passe ou manque » qui consiste à parier sur le fait que le chiffre sera compris entre 1 et 18 ou entre 1 et 36. D’après les calculs, les mises simples ont une chance de gain d’environ 50% du fait de l’absence de mises simples gagnantes pour le 00 et le 0. Quant à la mise sur la colonne et la douzaine, elle consiste à parier sur la position du numéro gagnant sur le tapis, au niveau colonne et douzaine. D’autre part, les mises complexes consistent à additionner des montants qui devront atteindre le minimum autorisé. Entre autres, il y a la mise transversale, la mise à cheval, le carré ou la quinte. Le joueur a ici la possibilité de rassembler deux numéros contigus ou plus, sans toutefois dépasser 5, dans une même mise. Il est gagnant si le numéro gagnant fait partie des numéros qu’il a choisis. Le piège est qu’en augmentant le nombre de numéros, le joueur rend sa mise moins intéressante.

Disposition de l’argel concernant le jeu d’argent en ligne

Les joueurs pourront parier dès leur inscription sur un site de jeux en ligne. C’est l’une des dispositions votées, mardi 23 février en soirée, à l’occasion de l’examen en première lecture par les sénateurs, du projet de loi sur l’ouverture à la concurrence et la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne.

Cet amendement à l’article 12 précise que « l’opérateur agréé de jeux ou de paris en ligne peut proposer au joueur, de manière provisoire, une activité de jeux d’argent ou de paris en ligne, avant vérification des éléments mentionnés au premier alinéa. Cette vérification et celle de la majorité du joueur conditionnent toutefois la validation du compte joueur et la restitution de son éventuel solde créditeur ». Autre disposition retenue par les sénateurs, la possibilité pour les joueurs d’abonder leur compte par le biais de cartes prépayées. Celles-ci pourraient être délivrées par les buralistes, comme cela a été évoqué lors du débat.

Autre disposition ajoutée au texte, l’obligation pour le CSA (Article 4) de faire un rapport annuel sur l’évolution et les incidences de la publicité en faveur des jeux d’argent et de hasard en ligne.

Le pouvoir de la future ARJEL a également été renforcé en matière de lutte contre l’addiction et de lutte contre le blanchiment d’argent. Quant à son statut, il ne change pas. L’ARJEL reste une autorité administrative indépendante, alors qu’Ambroise Dupont (UMP, Calvados), rapporteur de la commission de la Culture, souhaitait la transformer en une autorité publique indépendante, dotée d’une personnalité morale. Mais Eric Woerth, le ministre du Budget, a indiqué qu’il n’y était pas favorable pour deux raisons. « Nous n’avons pas le temps » a-t-il expliqué et « ce n’est pas du tout nécessaire pour garantir l’indépendance de l’autorité ».

En dehors de ces amendements, on peut relever parmi diverses dispositions déjà adoptées par la commission des Finances et entérinées par la Haute Assemblée, la création d’un comité consultatif des jeux (Article 1er), « chargé de centraliser les informations en provenance des autorités de contrôle et des opérateurs de jeux et d’assurer la cohérence des régulations au regard des objectifs généraux mentionnés ». Ce comité est « composé à parité de membres du Parlement et de personnalités qualifiées. La présidence du comité consultatif des jeux est confiée à un membre du Parlement ».

La roulette

Savez-vous ce qu’est une roulette? Beaucoup répondrons oui, il suffit de faire un tour dans un casino pour en voir, les autres expliqueront même comment cela fonctionne. Mais si je vous demande d’où la roulette tient-elle son origine, que me diriez-vous? Cette documentation vous éclairera sur l’histoire de ce jeu qui a parcouru du chemin, un résumé simple qui attisera la curiosité des amateurs que des habitués.

Les experts dans le domaine ne savent pas avec certitudes d’où la roulette tire son origine. Certains pensent que le jeu provient de Chine, d’autres par ailleurs pensent qu’il provient d’Andalousie et une partie pensent qu’il est né de la Rome antique. Ce dont on est sur c’est le fait que le système actuel fut inventé par Pascal Blaise. Il a mis au point un cylindre qui tourna par lui-même muni d’une table à plusieurs cases numérotées. Les ecclésiastiques s’en servent les premiers pour se divertir mais notons-le l’argent n’était pas mis en jeu…puis au cours du 18ème siècle les tripots parisiens proposent le jeu qu’on nommait alors: Roulette. A l’époque, on le disait maléfique car la somme des numéros inscrits sur la roulette donnait 666 qui est le numéro du diable, le jeu fut alors interdit dans plusieurs pays.

Même si le jeu fut interdit en Europe, la roulette est tout de même autorisée par certaines nations, mais elle ne rencontra pas beaucoup de succès. Les rares qui furent intéressés par ce jeu étaient le frères Blanc, ils créent d’ailleurs une nouvelle forme qui devient peu à peu populaire; le concept consistait alors à enlever la case double zéro de la table et de créer la mise en prison.

Vers le 18ème siècle, le prince de Monaco a eu l’inspiration d’ouvrir un casino sur le rocher, il s’associe alors avec les frères Blanc, et créent ensemble la société des Bains de Mer. Les deux frères y proposent leur nouvelle version de la roulette. Le jeu devenant très populaire, les riches viennent de toutes l’Europe pour s’y adonner.

Quelques décennies plus tard, d’autres casinos adoptent la variante des frères Blanc. Ils décident de vendre leur table à double zéro aux Américains, c’est pour cette raison qu’on appelle les tables à doubles zéro la roulette américaine.

La roulette a fait du chemin depuis son invention et elle n’est pas prête à quitter son pied d’estalle! Ce jeu tiens encore une place très importante dans le monde du casino que certains ont inventé un concept qu’ils ont tiré de la roulette russe. On entend même parler du chat roulette qui est de plus en plus populaire sur le web, la preuve que la roulette parlera encore longtemps d’elle!